Silvia Guzzi traduce Sonia Lambertini

1474398_10151892425133432_1384186806_n

Fotografia – Gina Pane in my mind©Dana de Luca

*

J’ai perdu le fil que j’ai caché en poche
tout est devenu froid et vertical comme les bêtes pendues à l’abattoir

leur cœur n’est pas différent du mien, c’est une goutte qui tombe vers le bas

on m’avait dit de ne pas voyager seule, de ne pas confondre les saisons et les fleurs
de serrer trois fois les nœuds presqu’à les suffoquer

dis-le-moi encore jusqu’à la mort

ils ont tous déserté mon ventre, la nourriture que tu m’as donnée par la bouche
le fait ressembler à une petite gorge d’oiseau

la nuit fait un drôle de cri que moi-même je ne connais pas

père, assieds-toi devant moi, touche mes pieds avec les genoux
sur le ventre je caresse ta tête, dans la poitrine tu as l’utérus que je t’ai donné.

 

Sonia Lambertini. Traduzione in francese di Silvia Guzzi

Annunci